« L’île de la tentation » : les participants à l'émission de télé-réalité sont considérés comme des salariés

Vingt-quatre candidats des saisons 2002 à 2005 de L’Ile de la tentation ont vu leur participation requalifiée en contrat de travail par le Conseil des prudhommes de Boulogne-Billancourt. Selon Jeremie Assous, avocat des anciens participants, le Conseil des prud’hommes a condamné la société Glem, filiale du groupe TF1, productrice de L’Ile de la tentation, à verser un peu moins de 1.000 euros à chaque demandeur en compensation des salaires non versés, des congés payés et des dommages et intérêts. On est cependant loin des 400.000 euros demandés sur le fondement d’un « travail dissimulé ».
 
Me MIALHE
15/04/2009
Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau