Piratage des Bronzés 3 : condamnations au pénal

Le tribunal correctionnel de Nanterre a condamné jeudi 12 février six personnes, dont trois employés de TF1, à un mois de prison avec sursis, pour leur implication dans la diffusion illégale sur internet du film les Bronzés 3.

Deux salariées de TF1 avaient reconnu avoir copié le film pour un usage privé ou pour leur entourage, à partir d'une version réservée à la promotion du long-métrage. De fil en aiguille, le film s'était finalement retrouvé sur internet, où une version de très bonne qualité était téléchargeable sur des forums et des sites d'échange début mars 2006, alors que le long-métrage était sorti en février au cinéma.

Le tribunal a débouté TF1 de ses demandes à l'encontre de ses deux employées et d'un troisième salarié, en estimant que la chaîne avait «contribué à créer son préjudice» par «son manque de vigilance et de contrôle». Au cours de l'audience, le 15 janvier, les salariés du groupe avaient évoqué une pratique courante et tolérée au sein de la chaîne.

Les six prévenus ont été condamnés à verser solidairement 15.000 euros de dommages et intérêts à Studio Canal, l'éditeur de la version DVD du film qui avait chiffré son préjudice à près de 13 millions d'euros.

Quant aux acteurs qui s'étaient également constitués partie civile, le tribunal a accordé l'euro symbolique que demandaient Josiane Balasko, Thierry Lhermitte et Gérard Jugnot, mais il a débouté Christian Clavier et Marie-Anne Chazel, qui réclamaient un million d'euros de dommages et intérêts chacun.


Julie Mialhe

13/02/2009 23:32

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau